Accueil

La clameur… Ce long soupir d’amour continu … Elle est là, je l’entends, je la sens… Ils sont tous si près et en même temps si loin… Ils m’appellent et je vais bientôt répondre à leur vague de tendresse qui parsème ma peau de ces picotements si doux…

Déjà dédoublée avant même que ça ne commence, je suis actrice et spectatrice… J’entends les directives, je vois le chemin à suivre, les couloirs qui se succèdent, mes pieds qui avancent, un pas après l’autre. Vite,  tout s’enchaîne très vite,  mais mon deuxième moi ne fait que répondre à ces milliers de voix qui m’appellent, ne formant qu’un seul écho…

Ils scandent mon nom, tapent dans leurs mains, sourient, rient même aux éclats, et je ris avec eux… Comme c’est bon !

Leur émotion monte, en même temps que la mienne… Je vais vers notre communion, je cours, je vole, portée par ce maelström d’énergie positive qui m’emporte. Air adrénaline est heureuse de vous accueillir à bord, n’attachez pas vos ceintures, il n’y aura aucune démonstration des mesures de sécurité… Prêts à décoller ?

Je suis plus que prête, mais voilà qu’on me retient alors qu’il ne reste qu’une dizaine de marches à gravir,  pour atteindre ma plénitude.

Juste quelques secondes, le temps de me poser les retours. C’est « Elle » qui s’en occupe, tout en douceur…  Elle accroche le récepteur à ma ceinture, fait passer les écouteurs sous mes cheveux pour les faire parvenir jusqu’à mes oreilles… Un dernier petit réglage, son regard plein de cette confiance qu’elle a toujours su me donner… Elle, mon amie, ma sœur de cœur, elle, qui est toujours la dernière à me sourire avant que je gravisse ces dix marches.

Je ne suis plus qu’émotion… Comme en apesanteur je me retourne et regarde par-dessus les marches. Elle me donne une légère impulsion dans le dos, du plat de sa main et je m’envole…

Dans une seconde, je vais passer de l’obscurité à la lumière. Une lumière aveuglante qui va tous les cacher et me les rendre ainsi encore plus proche.

Ce n’est plus une clameur mais une prière, un cri d’amour en continu … Et ça enfle, ça enfle, ça enfle…  Le rideau s’ouvre…

Je suis Aurore, je suis dans la lumière !!!

Spotlight, chapitre 1 – extrait

©virginie staiano 2016

%d blogueurs aiment cette page :