Il n’est pas fini…

Cette année nouvelle qui a commencé depuis peu, sera-t-elle enfin une bonne année pour nous tous ? Verra-t-elle un nouvel élan poindre à cet horizon que nous regardons depuis un certain temps… Je dirais bientôt 5 ans pour ma part, que je crois être la part de beaucoup, soit dit en passant !

Nous avons traversé la tempête, l’ouragan, le tsunami à vagues multiples et aux lettres grecques, annoncé, analysé, surtout chroniqué, et bien amplifié ! Et nous sommes toujours là ! Je dis nous… Je n’oublie pas que certains y ont laissé des plumes, parfois plus, hélas … Mais nous sommes encore là, pour la grande majorité !

Alors en ce mois de janvier, entamé, mais pas fini, comme le mentionne le titre, je veux vous dire que vous êtes tous des combattants, vous êtes tous des survivants, vous êtes tous des vivants ! Je veux vous dire de croire de toutes vos forces que c’est vous et personne d’autre qui vous permet d’être là, toujours debout comme dirait l’autre… Vous qui chaque fois que vous tombez, vous relevez comme vous l’avez appris alors que vous n’étiez sur terre que depuis quelques mois ! C’est un réflexe inné que tous nous possédons ! Ecoutez-vous, écoutez-vous attentivement, écoutez donc votre coeur qui à chaque battement vous parle et vous guide quand votre raison ne sait plus qui croire.

Et puis, tiens, faites le compte, revivez un petit moment, cette année au bout de laquelle nous sommes allés. N’y a-t-il eu que des jours sombres ? N’avez-vous pas un seul instant, ri, aimé,chanté, dansé, échangé, parlé ? N’avez-vous pas un seul instant éprouvé de l’amour, de l’amitié ? N’avez-vous vraiment pas un seul instant vibré devant un film, tableau, paysage, sourire d’un enfant, regard de votre chat, à l’écoute d’une chanson ou à la lecture d’un roman ? Je suis certaine que même dans la plus dure des misères sociales ou affectives, il existe des moments de grâce, des répits qui nous prouvent que les ténèbres ne sont pas la seule possibilité. Allez, je suis sûre que ces instants ont existé dans vos vies, même cette année !

C’est à ces instants qu’il faut s’accrocher, parce qu’ils reviendront, ils finissent toujours par revenir. Après la pluie, le beau temps… Ce n’est pas qu’un vieil adage ou un cliché à la mode d’épinal.

Alors cette année je vous souhaite qu’elle soit une succession de tous ces instants, de toutes ces petites fenêtres de lumière qui, toujours, brisent l’obscurité.

2021 est finie, tournons sa page et laissons une chance à 2022 de nous raconter une belle histoire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s